Vous êtes ici : Accueil Qui sommes nous Historique

L'essor de la psychologie en Guyane

L'essor de la psychologie en Guyane

UNE PIONNIERE


Mme Paulette Bonnefoy est la première psychologue à exercer en 1969 au sein de la direction du travail. Elle participe à l'installation du centre régional de psychologie du travail, de l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes qui ouvre ses portes le 2 janvier 1970.
Cette première psychologue interviendra seule à l'AFPA pendant 9 ans. En parallèle, elle effectuera bénévolement des bilans psychologiques pour les enfants atteints d'un handicap et que l'on doit orienter vers la France hexagonale. Elle enseignera à l'école d'infirmières et dirigera pendant 30 ans le centre psychotechnique.
Petit à petit de nouveaux psychologues (notamment formés à la psychologie du travail) rentrent en Guyane et les actions mises en place permettent de faire émerger des demandes et contribuent à la création de postes particulièrement à la DDASS.


L'APPORT DU CENTRE HOSPITALIER ANDREE ROSEMOND


C'est en 1975 que le Centre Hospitalier de Cayenne recrute son premier psychologue qui est affecté dans le service de psychiatrie (Mme Annie DONZENAC) où une collaboration avec le psychiatre s'établie dans l'intérêt du suivi des usagers du service.
Au bout de 2 ans elle rejoint l'équipe du Centre d'Information et d'Orientation de Cayenne. Le Centre Hospitalier de Cayenne embauche le premier psychologue homme (Ernest REZAIRE) en mai 1978 sur ce même poste de psychiatrie. Il assure la consultation externe, encadre les psychologues stagiaires, il intervient dans le service de Gynéco Obstétrique et celui de Pédiatrie. Il enseigne à l'école d'infirmières, assure les vacations pour les services de la police nationale et est expert auprès du Tribunal de Cayenne.
Le corps de psychologues s'étoffe au fil des années par le recrutement en 1987 d'une psychologue, conseillère conjugale et familiale qui sera à mi-temps au service de Gynéco Obstétrique et à mi-temps au Centre Médico Educatif.
Par son intermédiaire la psychologie fait son entrée dans les services généraux de l'hôpital et très vite son travail s'étend à d'autres services tels que la chirurgie, les urgences, la cardiologie, la pédiatrie, la médecine. En 1992 son action est complété par un psychologue au CISIH (Centre d'Informations et de Soins pour l'Immuno Déficience Humaine). En 1999 se crée un Centre de soins aux toxicomanes avec l'embauche d'un nouveau psychologue, ainsi qu'en pédiatrie et au centre pénitentiaire.


L'EDUCATION NATIONALE ET LES PSYCHOLOGUES EN GUYANE


En 1979, deux psychologues cliniciens sont recrutés par l'Education Nationale en tant que vacataires pour se rendre dans les écoles de Saint-Laurent du Maroni, tandis qu'à Cayenne une psychologue scolaire effectue les bilans psychologiques des écoles.
LES STRUCTURES MEDICO-SOCIALES
Le monde de l'enfance inadaptée se structure.
Un institut Médico Educatif est crée en 1972, il fonctionne avec les orientations des institutrices spécialisées, mais il y a de nombreux dysfonctionnement et une psychologue est recrutée en 1979.
Les services de l'aide sociale à l'enfance fonctionnent d'abord avec un psychologue qui travaille sur tout le territoire de la Guyane.
Un Centre Médico PsychoPédagogique ouvre ses portes en Novembre 1984 avec un temps plein scindé en deux mi-temps de psychologue.


DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE


Le service de la protection judiciaire est fondé le 3 mars 1990 et ce n'est qu'en octobre de cette même année que le poste de psychologue est occupé. Des associations habilitées justice ont vu le jour. La première, Fourka, est née en 1995. A cette date, elles sont au nombre de quatre, chacune pourvue d'un psychologue.
EN LIBERAL
En 1994, apparaît le premier cabinet libéral de psychologie à Cayenne (Christian KONG), un deuxième est ouvert à Montjoly (Mme NICOLEAU), puis celui de la ville de Matoury (Karine PETCHY) apparaît en 1998.
FAMILLES ET PERSONNES AGEES
Depuis 1999, une Association de personnes âgées, La Résidence, propose à ses membres, des consultations de psychologie tout comme l'Union Départementale d'Association des Familles.


FORMER LES PROFESSIONNELS EN GUYANE


Le domaine de la formation des professions sanitaires et sociales depuis 1999 a contribué à élargir le champ d'exercice des psychologues en proposant des vacations d'enseignement de psychologie pour la formation aux métiers d'éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs, d'assistants sociaux. Sans oublier la contribution des psychologues depuis plus de 25 ans à la formation des étudiants de l'Institut de Formation aux Soins Infirmiers.


LA RECHERCHE


Les psychologues s'intéressent à la recherche dès leur prise de fonction car il faut adapter les outils et faire preuve de capacités d'adaptation au public qu'ils côtoient. Ils collaborent depuis les années 1980 aux travaux de l'INSERM et d'autres laboratoires de recherche.

Aujourd'hui la Guyane compte plus d'une centaine de psychologues. Les structures continuent de se développer et donc les postes de se créer.

Merci à Mme Joëlle CHANDEY pour cet historique et les précieuses informations qu'elle détient sur les fondements et le parcours de l'AGP qu'elle accepte de partager avec nous.

call-us

Contactez nous par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou appelez nous 0694.97.41.77

Adresse

  • 19 rue Léonce Porre - 97354 Rémire-Montjoly.
  • 06.94.97.41.77

Afficher AGP sur une carte plus grande